Vous êtes salariés du privé, contactez l'Union Départementale CFDT de la Mayenne 02 43 53 19 00 le site Ici

Actualités.......Actualités.......Actualités.......Actualités.......Actualités.......Actualités

Le tract en Pdf :

Télécharger
tract_cfdt_-_reforme_des_retraites_-_le_
Document Adobe Acrobat 552.7 KB

 

Retraites suite…

La concertation se poursuit

 

 

 

La CFDT a été reçue lundi 25 novembre à Matignon par le Premier ministre, en présence d’Agnès Buzyn, Ministre de la santé et des solidarités et de Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire aux retraites.

 

Elle a réaffirmé sa revendication pour un système de retraites universel, plus juste et porteur de progrès social, en rappelant les demandes concrètes qu’elle a formulées à de nombreuses reprises :

 - Création d’un système de retraites universel et plus redistributif,

 - Reconnaissance des 10 formes de pénibilité du travail,

 - Fixation du minimum de pension à 100% du SMIC net pour une carrière complète,

 - Renforcement du dispositif de retraite progressive,

 - Garantie des droits acquis à 100%,

 - Maintien de l’âge légal de la retraite à 62 ans et maintien des carrières longues,

 - Modalités de transition adaptées vers le nouveau système de retraites.

  

Elle a rappelé avec force ses lignes rouges : pas de mesure paramétrique, que ce soit en même temps ou avant la réforme systémique, c’est-à-dire pas d’efforts supplémentaires pour les travailleurs en termes de durée de cotisation et/ou d’âge de départ en retraite. La CFDT s’est de nouveau appuyée sur l’analyse du COR sur les perspectives financières du système de retraites en 2025 : le besoin de financement vient d’une insuffisance de ressources, pas d’un dérapage des dépenses. Elle a également posé la question d’une gouvernance partagée du nouveau système, avec un réel pouvoir de décision donné aux partenaires sociaux.

 

 &&&&&&&&&&&&&&&&

 Bon à savoir :

 En France, les retraites obligatoires par points sont gérées par tous les syndicats depuis 1947 sans jamais que ce système n’ait été critiqué par l’un ou l’autre… Arrco, Agirc, Ircantec.

Pourquoi la CFDT n'appelle pas à manifes
Document Adobe Acrobat 206.9 KB

GIPA 2019 : LE SIMULATEUR DE CALCUL DE LA CFDT

Ici 

 Cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

Mobilisation Secteurs de l'aide aux personnes âgées :

 

Des moyens humains maintenant !

Rassemblement Place du Jet d’Eau Laval le 8 octobre.

 

Le tract :
mobilisation 8oct 2019.pdf
Document Adobe Acrobat 740.8 KB

 

 

Le 23 juillet, après l'Assemblée nationale, le Sénat a adopté le texte de loi dit « de transformation de la Fonction publique » tel qu’issu de la commission mixte paritaire (CMP) du 4 juillet dernier. Les organisations syndicales représentatives ont diffusé un communiqué commun.

 

Malgré, l’adoption de cette loi, la CFDT est, et restera mobilisée pour défendre et améliorer les droits des agents publics, quel que soit leur statut, dans le cadre d’un dialogue social exigeant dont nous devrons obtenir qu’il se développe.

 

La CFDT a porté sans relâche, pendant 18 mois, ses revendications et propositions, puis ses amendements à la première version du projet de loi dans le cadre du dialogue social. A l’issue de la phase de concertation, la CFDT a rencontré les députés et sénateurs, pour continuer de porter ses exigences pour un dialogue social transparent et loyal dans le cadre des instances actuelles, pour la défense d’un emploi statutaire de qualité, pour des garanties nouvelles pour les agents contractuels, contre la mise en concurrence des fonctionnaires et des contractuels, contre le détachement d’office des fonctionnaires pour suivre les missions externalisées, pour des parcours professionnels plus sécurisés.

 

D’autres sujets seront traités dans les prochains mois : la négociation de proximité devra être mieux encadrée et définie, la participation financière des employeurs publics à la complémentaire santé devra être augmentée et devenir obligatoire, les règles relatives à la protection de la santé des agents devront être améliorées. Sur chacun de ces sujets, la CFDT revendique que le gouvernement s’engage dans des négociations plutôt que des concertations.

 

Malgré la prise en compte de certaines de nos revendications, notamment l’instauration d’une indemnité de fin de contrat, force est de constater que les exigences du Gouvernement n’ont pas permis d’obtenir plus d’avancées.

 

Le compromis issu de la CMP n’a pas modifié les grandes orientations du texte de loi et a même fait fi de quelques-unes des rares améliorations apportées par les députés (exclusion des emplois de catégorie C des contrats de projet, par exemple) ou par les sénateurs (rétablissement des compétences des CAP sur les avancements, par exemple).

 

Sur la base de ce constat, la CFDT maintient son appréciation défavorable et ses critiques à ce texte dont l’idéologie initiale n’a pas été modifiée.

 

NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS,
NOUS SOMMES TOUS SOLIDAIRES !

 

Adoption du projet de loi Fonction publique - Communiqué de presse unitaire du 23 juillet 2019
Les organisations syndicales de la Fonction publique CGT, CFDT, FO, UNSA, FSU, SOLIDAIRES, FA-FP, CFE-CGC, et CFTC réaffirment leur opposition à la loi de transformation de la fonction publique votée ce 23 juillet au Sénat après le vote du 18 juillet à l'Assemblée nationale.
2019-07-23_declaration_des_organisations
Document Adobe Acrobat 167.1 KB

Mobilisation pour les modes d’accueil de la petite enfance

 

Rassemblement  jeudi 23 mai à 11 h devant la Préfecture

  

Interview de Christel secrétaire de la section CFDT Ville de Laval sur France Bleu Mayenne

 

Le lien :

 

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/zeze-1558516394

 

Le tract :
Tract 23 mai.pdf
Document Adobe Acrobat 209.9 KB

540 personnes manifestent dans les rues de Laval

Grève du 9 mai 2019

Tract inter syndical
cp_unitaire_9_mai.pdf
Document Adobe Acrobat 187.5 KB

Mobilisation pour les modes d’accueil de la petite enfance le 28 mars 2019 au Mans

Ici